Henry David Thoreau 1843 / 1854



       

                

   

Le Paradis à (re)conquérir  1843

 

« Avec quelle rudesse et quelle brutalité traitons-nous la nature ! Ne pourrions-nous pas la travailler avec moins de négligence ? Après tout, n'est-ce pas ce que suggèrent toutes ces belles inventions - le magnétisme, le daguerréotype ou l'électricité? Ne pouvons-nous faire plus que couper et tailler la forêt, ne pouvons-nous contribuer à son économie intérieure, aider la circulation de la sève ? Mais nous travaillons aujourd'hui de façon superficielle et violente. Nous n'imaginons pas tout ce qui pourrait être fait pour améliorer notre relation à la nature animée, ni tous les bienfaits que nous pourrions en tirer.»

 

 

 

Walden, ou la vie dans les bois  1854  

 

PDF du livre :

 

http://pdf.lu/J77g

 

 

 

 

 

Philosophe encyclopédiste, naturaliste autodidacte et écrivain américain né en 1817 et mort en 1862 dans le Massachusetts. Lecteur enthousiaste de Humbolt, il fait des études à Harvard de 1833 à 1837. Il entretient une longue amitié avec Ralph Waldo Emerson, principale figure du courant transcendantaliste. En 1845, Thoreau s'installe dans une petite cabane qu'il a construite au bord de l'étang de Walden, dans laquelle il vivra deux années durant. Il y fait l'expérience d'une existence simple, réduite au minimum nécessaire, sans toutefois perdre le contact avec ses amis de la ville voisine de Concord. Son oeuvre majeure Walden, ou la vie dans les bois est le récit de cette expérience. Son essai de 1849 : La Désobéissance civile, est une source fondamentale des mouvements ultérieurs de contestation de l'individu contre la violence d'État et inspirera la "non-violence" d'un Ganghi.