Fairfield Osborn, 1948



       

                

   

La Planète au Pillage

 

PDF du livre :

 

http://pdf.lu/j8rj

 

Né en 1887 et mort en 1969. Naturaliste américain, il occupe longtemps le poste de président de l'une des plus importantes ONG internationales de protection de la nature, la New York Zoological Society. Dans cet essai écrit en 1947, il développe la métaphore de la "guerre mondiale" (au sens de guerre contre le monde), dénonçant la surexploitation des ressources naturelles de la planète par l'Homme, devenu "une nouvelle force géologique" (chap. III). En 1948, directeur de l'American Museum of Natural History et président de la nouvelle Conservation Foundation, il participe à la Conférence de Fontainebleau qui crée l'UIPN, devenu l'UICN ( Union Internationale pour la Conservation de la Nature) en 1956. Cet ouvrage, ainsi qe celui de son collègue et ami William Vogt, marquent le début du pessimisme catastrophique de l'environnementalisme (ou écologisme) post-Hiroshima, de la critique de l'anthropocentrisme et de la réflexion renouvelée sur l'épuisement des ressources, conséquence pour ces auteurs de la surpopulation et de l'ignorance des lois de la biosphère. L'un et l'autre prennent explicitement le contre-pied des idées progressistes en vogue dans les agences d'aide au développement de l'ONU.